Notre équipage s’est engagé sur le Tour de Belle Ile 2015.

Une belle journée en perspective, du vent, du soleil.

Après un bon départ et quelques virements de bords pour optimiser notre remontée vers le chenal de la Teignouse, nous nous retrouvons sous le vent du Mutin, navire école de la Marine Nationale. Passée une dizaine de minutes située sous le vent de ce vieux gréement, celui-ci, tout à coup, abat en grand et attrape le pataras de notre voilier avec son bout dehors et  sous barbe.

Résultat, après une minute à être trainés sur le franc bord du Mutin, Xtratime of Fan Fan démâte, notre fier espar en carbone s’affalant sur le pont à bâbord en trois morceaux dont deux plongée dans l’eau de la baie de Quiberon.

Passée la stupeur, nous organisation la récupération du mât et des voiles, récusions le bateau et regagnons le port du Crouesty au moteur.

Arrivée au Crouesty, l’heure est au bilan des dégâts:

. Mât cassé en trois partie

. Bôme flambée

. Pataras arraché du tableau arrière

. Balcons arrière et filières tribord arrachée

. Antenne GPS, anémomètre et antenne VHF HS

. Cadènes de haubans tordues

. Gréement dorant en ROD HS

. Grand Voile et Solent abimés

Heureusement personne n’a été blessé et il ne s’agit que de dégâts matériels, cependant cet accident met fin à notre saison 2015, notre voilier étant immobilisé jusqu’à ce que le remplacement du mât et les travaux soient effectués.

Le bilan de cette journée:

En 2015, c’était ma quatrième participation au Tour de Belle Ile, je peux d’ores et déjà annoncer que ce sera la dernière. J’ai d’ailleurs pris cette décision avant notre accident, au vu de la piètre qualité de l’organisation et des risques encourus sur la phase départ.

Pas de contrôle des lignes de départ, lignes mal mouillées, pas de respect des zones de départs attribuées à chaque catégorie, peu ou pas de sécurité sur le plan d’eau (il a fallu 15 minutes à un zodiac de l’organisation pour arriver sur Zone et au bout de 7 ou 8 appels VHF restés sans réponses).

Après l’accident, nous sommes restés 5 heures en stand-by à la Trinité sur Mer sans que l’organisateur n’intervienne ou nous apporte d’informations, aucunes actions n’a non plus été menées contre le Mutin pour le faire revenir à terre rapidement et ce alors que celui-ci était disqualifié d’offre au vu des dégâts engendrés sur notre voiler.

Bref, un conseil, ne participer pas à cette course qui a une réputation de Casse Bateaux, que je peux aujourd’hui vous confirmer.

10386292_10206979949961771_5979161698440862108_n 11205118_10206973783087603_7782683788599600984_n DSCN0567 DSCN0570 DSCN0573 DSCN0574 DSCN0575 DSCN0579 DSCN0584 DSCN0587 DSCN0638 DSCN0639 DSCN0641 DSCN0642 DSCN0672